Poème 2013

La transition un peu sanglante entre 2012 et 2013

Ce fut un cru exceptionnel
Que l’année qui vient de finir
Avec sa crise exponentielle
Et son lot de bons souvenirs

Où la reine d’Angleterre
L’expression faciale indicible
Saute avec Bond d’hélicoptère
Il n’y a qu’un seul mot : crédible

Où sont franchis des pics d’audiences,
Et cent mètres par Usain Bolt
Où la normale présidence
Remplace celle à 20000 Volts

Où un crétin halluciné
Un Joker blafard et braillard
Veut faire mourir dans un ciné…
Il est moins bon que Cotilliard

Une fin d’année réussie
Car le peuple n’avait d’yeux
Que pour l’escapade en Russie
De ce coquin de Depardieu

Qui salue la démocratie
Proposée par l’ami Poutine
Où en prisons se rassasient
Les opposants à la cantine

Où les journaux se font contraindre
Où hôpitaux sont en dépôt
De bilan ; mais pourquoi se plaindre
Au moins, il y a moins d’impôts

Parlant de vieux ventripotents
Un autre encore nous fait marcher.
Rouge,  barbu, tout tripotant
Les gamins au supermarché

Il put la bière et la misère
Sera viré au Réveillon
On le paye pour qu’il repère
Gamins, parents dans les rayons

Le voilà qui dit, sentencieux
A un vieil attardé d’ado
Que l’amour de son père se
Mesure au nombre de cadeaux

Mais ce père, au fond, les lui brise :
N’achetant pas la dernière Wii
Pour une idiote histoire de crise…
Il aurait pu juste dire « oui… »

Alors ce gamin tête à claques
Criant jusqu’à s’en rendre aphone
Se vengera d’un tweet qui claque
Envoyé d’un nouvel I Phone

Ce Père-Noël ainsi guindé
Allant de boulots en défaites
Ira se faire enguirlander
– Pour rester dans l’esprit des fêtes –

Par le patron du magasin
Petit chef éructant d’aigreur
Lui annonçant d’un air malsain
Qu’il sera viré avant l’heure

Il finira dans son taudis
Unique amie : sa cigarette
Il est seul, et saoul, et maudit,
Se dit qu’il faut que tout s’arrête

Il sortira d’où sont cachés,
Les prenant pour dernier repas,
Une bouteille et des cachets
L’accompagnant jusqu’au trépas

Mais gardons bien l’esprit des fêtes!
Et autant gaver les morveux
De cadeaux par-dessus la tête
Avant de présenter ses vœux

Car  voici la nouvelle année
Et qui malgré tout commença
Puisque personne n’a cané
A l’apocalypse Maya

Il y avait des ahuris
Pour croire à tous ces racontars
Certains idiots ont même écrit
Des chroniques sur ces bobards !

Et voici donc une nouvelle
Année : joie, bonheur, santé
Et puis une crise exponentielle
Ce n’est pas prêt de s’arrêter…

Mais surtout il vous faut honnir
Celui voulant vous enfumer
Parlant de passé, d’avenir
D’un air cynique et déprimé

L’écrivaillon pédant, plaidant
Que le bonheur n’existe pas
Mais le disant bien au chaud dans
La maison de maman-papa

Si jamais un jour vous lisez
Cet oiseau de mauvais augure
Disant que tout va s’enliser
Que tout se casse la figure

Et qui vous sort tel un prophète
Que tout est mal et que le ciel
Va bien vous tomber sur la tête
Que la crise est exponentielle

Giflez-le de tout votre cœur
Sur sa gueule de déprimé
N’ayez pas peur de la douleur
Car il aime être dominé !

—————————————————————————————————————————————–

Un petit poème de bonne année ! Il transpire la joie et la bonne humeur, histoire de commencer 2013 du bon pied…de nez !

La magnifique illustration qui accompagne ce poème est l’œuvre du talentueux Thomas Carli-Jarlier (j’use et abuse de superlatifs, je sais, mais c’est mérité). Pour découvrir ses différentes œuvres graphiques, faites donc un tour par ici !

Le dessin n’est pas son seul talent, il est aussi batteur dans le groupe anglo-franco-russe The Atelier, dont voici ici le dernier single ! Pour leur page Facebook, cliquez ici !

Ma prochaine nouvelle (et oui, une nouvelle, ça faisait longtemps n’y en avait pas eue sur ce site!), Fait Divers, sera aussi illustrée de sa main !

A bientôt !

Amanalat

Cet article a été publié dans Poésie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Poème 2013

  1. Camille Atger dit :

    Exellent

    Date: Tue, 15 Jan 2013 15:31:43 +0000 To: katger93@msn.com

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s